Une tradition (désormais) française

Désormais bien ancrée dans la culture française comme la fête des amoureux, la Saint Valentin est de fait devenu un enjeu commercial de première importance pour de nombreuses marques. Les secteurs d’activité de prédilection du marché du couple (parfumerie, fleuristes, confiserie, lingerie) ne sont plus les seuls à surfer sur la vague. En amont du 14 février 2018, des marques aussi diverses qu’IKEA, RENAULT, MONOPRIX, MC DONALD, MICHEL ET AUGUSTIN, SIXT ou encore BIC avaient misé sur des campagnes publicitaires d’envergure, rivalisant de créativité et d’humour.

 

L’objet media, le media affectif par excellence

Dans ce contexte, l’objet media peut constituer un pari gagnant pour les annonceurs, notamment ceux qui ne disposent pas de budgets aussi conséquent que ceux de ces multinationales. En effet, l’objet est un média affinitaire, sensitif, porteur d’une forte dimension affective et plébiscité par les consommateurs (89% des Français ont une opinion positive d’un objet publicitaire reçu*). En bref, particulièrement en phase avec les valeurs sentimentales portées par la Saint Valentin.

 

Les tendances 2019

La plupart des entreprises spécialisées dans la communication par l’Objet membres de la 2FPCO** proposent dans leurs catalogues des offres Spécial Saint Valentin classiques (confiseries, bougies, textiles, bijoux) ou les objets les plus inattendues, en forme de cœur évidemment (plante grasse, mug, trombones…)

Pour trouver la bonne idée, en affinité avec votre cible et les valeurs de votre marque, demandez l’avis d’un expert !

 

*Source Enquête CSA / 2FPCO 2018

**Fédération Française des Professionnels de la Communication par l’Objet