De juin à septembre, près de 1 000 festivals animent chaque année l’hexagone attirant, quelques 6,8 millions de festivaliers*. Parmi eux, les festivals de musique attirent à eux seuls des centaines de milliers de spectateurs. Pour les marques, c’est une scène publicitaire à ciel ouvert mais surtout l’occasion de communiquer sur leur image, leurs engagements et leurs valeurs à travers les objets média.

Et les festivaliers adorent ça ! En effet, selon l’étude  Global Insight for Brands réalisée par Universal Music & Brands, la majorité des festival

iers aiment « l’idée d’un concert ou d’un festival sponsorisé par une marque ou un produit », et ce quel que soit leur âge et leur sexe.

Et tout le monde y gagne : les organisateurs – pour les Eurockéennes de Belfort, le village partenaire a récolté 1,5 million d’euros, soit près 

de 25 % du budget du festival –, les festivaliers et la marque partenaire !

 

Les objets média tendances de l’été

Désormais, les marques sont devenues indissociables des festivals : stands, animations, scène sponsorisée ou naming… mais surtout les objets média. Qui n’est jamais reparti d’un festival de musique avec son gobelet, son chapeau, ses lunettes, son t-shirt… ? Des objets « collectors » associés au festival mais aussi à la marque : 6 marques présentes sur 10 seraient ainsi mémorisées post-festival !

Alors pour constituer le kit du parfait festivalier quels sont les objets stars des festivals de musique cet été ?

  • L’indispensable gobelet au nom et aux couleurs du festival
  • Les objets de « confort » : mini-jumelles de vue, coussin, set de bouchons d’oreilles…
  • Les objets « météo » : brumisateur de poche, lunettes de soleil les plus fun et originales possible, poncho, couvre-chefs en tout genre (casquette, bob, chapeau)…
  • Les objets pratiques : porte-clé lampe torche, porte-gobelet façon kit mains libres
  • Sans oublier les incontournables : éthylotests et préservatifs !

 

Pensez objet responsable et durable

Des objets qui n’en restent pas moins porteurs de valeurs parmi lesquelles, celle du développement durable et solidaire fait même l’objet d’une charte dédiée. En effet, le Collectif des festivals engagés pour le développement durable et solidaire en Bretagne a ainsi rédigé une Charte des festivals qui exprime leurs engagements « sur la prise en compte des 3 dimensions du concept de développement durable et solidaire et sur l’ambition pour chaque festival de s’engager à définir son Agenda 21, c’est-à-dire un programme d’actions pour le 21e siècle, qui réponde au développement durable et solidaire. »

Chaque festival s’engage à évaluer ses actions à l’issue de son édition, et à améliorer continuellement la mise en œuvre de son programme d’actions concernant :

  1. La lutte contre le changement climatique
  2. La préservation de la biodiversité des milieux et des ressources
  3. La cohésion sociale et solidarité entre les territoires et les générations
  4. L’épanouissement de tous les êtres humains
  5. La dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Certains festivals comme les Solidays ou We Love Green se sont même construits sur cet engagement durable et solidaire. Pour les marques, c’est l’opportunité de s’associer et d’apparaître comme des marques responsables, le gage d’une relation elle aussi durable entre la marque et le consommateur.

*estimation 2017